1/ Une charte éthique authentique

J’adhère à la charte éthique Formé à l’hypnose médicale à l’institut Milton Erickson de Biarritz Pays Basque, Hypnosium, association qui regroupe des praticiens et des chercheurs autour de l’hypnose et qui a pour but le développement de l’hypnose éricksonienne et des thérapies brèves, membre de la CFTHB, Confédération Francophone d’Hypnose et de Thérapie Brève, c’est tout naturellement que dont voici le texte :

Pour télécharger le Livre blanc, cliquez sur l’image en face 👉

livre blanc avec sa charte ethique

2/ Un code éthique de la Confédération Francophone Hypnose et Thérapie Brèves

En raison des dangers que feraient peser sur le crédit scientifique de l’hypnose et des hypno-praticiens, le mauvais usage d’une formation, le soussigné s’engage à respecter le Code éthique qui suit :

1/ L’intérêt et le bien-être du patient constituent l’unique objectif.

2/ L’hypnose est considérée comme un complément à d’autres formes de pratiques scientifiques cliniques ou d’accompagnement. une possibilité d’aide parmi d’autres formes de pratiques scientifiques ou cliniques validées. Il en résulte que la connaissance des techniques d’hypnose ne constitue pas une base suffisante pour mener une activité de thérapie ou de recherches. L’hypno-praticien ou le pratiquant de la thérapie doit donc avoir les qualifications ou diplômes requis lui permettant d’exercer dans le champ où s’exerce la pratique de l’hypnose et la thérapie brève.

3/ L’hypno-praticien limitera son usage clinique scientifique ou d’accompagnement de l’hypnose aux aires de compétences que lui reconnaît le règlement de sa profession ou les usages qui s’y rapportent. Il pratiquera donc l’hypnose dans le cadre de sa profession de base.

4/ L’hypno-praticien s’engage à ne pas utiliser l’hypnose comme une forme de distraction de spectacles, que ceux-ci se déroulent dans un cadre public, gratuit ou privé. L’hypno-praticien ne soutiendra pas la découverte ou la pratique de l’hypnose ou des thérapies brèves par des personnes non qualifiées et non formées par les instituts membres la Confédération.

5/ Dans tous les cas, le passage à la pratique de l’hypnose restera conditionné à l’obtention d’une qualification complète dans le champ professionnel considéré. Pour les étudiants des professions paramédicales, la pratique de l’hypnose supposera la mise en place d’une structure de travail supervisée selon le champ d’application, par un hypno-praticien médecin, psychiatre, psychologue ou docteur en chirurgie dentaire ayant au moins 5 ans d’ancienneté de pratique en hypnose médicale.

6/ La communication d’informations relatives à l’hypnose auprès des différents médias est acceptée dans la mesure où elle s’appuie sur des connaissances scientifiques précises et qu’elle permet de minimiser les distorsions et les représentations erronées relatives à la matière. En contrepartie, il est demandé aux hypnose-praticiens d’éviter toute action de communication ou de publication tendant à compromettre l’aspect scientifique la dimension éthique de la pratique hypnotique. Les apprenants ne peuvent être admis sans avoir signé le Code Ethique ci-après reproduit de même que les instituts de formation font signer le présent Code Ethique à leurs formateurs.


La CFHTB a rédigé le Livre Blanc de l’hypnose clinique et thérapeutique pour une hypnose reconnue. « Ce Livre Blanc défend la nécessité d’un cadre pour l’hypnose clinique, thérapeutique et médicale en France, véritable défi pour notre démocratie sanitaire ».